COVID : FORMER LES ÉQUIPES AUX GESTES BARRIÈRES

j

Auteur : Catherine Piraud-Rouet

1/01/2021

Share

Depuis le déconfinement, les formations professionnelles aux risques liés à la pandémie de Covid-19 et aux gestes barrières se sont généralisées. On en distingue trois formes. Primo, un maillage national, via la publication de normes sanitaires, de livrets métiers ou de guides de bonnes pratiques. Secundo, des déclinaisons individualisées par institut, au cas par cas, sous forme de coaching. Tertio, la création et la diffusion d’informations « maison », à l’attention des équipes, par les gérantes elles-mêmes.

Des protocoles détaillés de bonnes pratiques face au virus ont été massivement diffusés auprès des instituts et des entreprises de cosmétiques à partir du déconfinement. À l’instar d’autres grands réseaux, comme Guinot ou Mary Cohr, les personnels du groupe BeautySuccess ont ainsi été formés à la norme Afnor Spec S76-001, concoctée par la Confédération nationale de l’esthétique parfumerie (CNEP) avec l’ensemble des partenaires de la branche esthétique. Une session menée par le biais d’un module d’e-learning de trois heures, puis relayée par un suivi des animatrices en institut.

Des protocoles nationaux en socle de sensibilisation

Cette formation balaie l’ensemble des champs liés à la crise sanitaire et aux gestes barrières, des modes de contamination aux mesures d’hygiène et d’aération des locaux, en passant par les protocoles à suivre pour chaque type de soin. « Avec des points très concrets, précise Géraldine Rocheteau, responsable coordination réseau chez Esthetic Center, par exemple, la différence entre nettoyage et désinfection ; les différentes catégories de produits et comment les utiliser ; le balisage du parcours client, ou encore, comment confectionner un masque, le laver, le jeter, etc. »

Une adaptation individualisée à chaque institut

Connaître les protocoles nationaux, c’est bien, mais savoir comment les adapter à la configuration spécifique de son institut, c’est encore mieux. Tel est le constat fait par Corpstech. Cet organisme de formation et d’encadrement sanitaire des métiers du body art, de l’esthétique et de la santé situé à Lyon propose une formation individualisée à distance à destination des gérants d’institut et des prestataires de services.

À la base, un échange en ligne avec l’ensemble de l’équipe, associé à une visite virtuelle des lieux par smartphone interposé. « Il est important que tout le monde soit mis sensiblement au même niveau sur le plan des responsabilités opérationnelles », pointe Olivier Laizé, gérant, formateur et consultant sanitaire de l’entreprise. C’est l’occasion de résoudre des problématiques très concrètes, auxquelles les documents généraux ne peuvent répondre. « Nous déterminons les emplacements optimaux pour les flacons de gel hydroalcoolique, la question du flux de population dans la boutique ou encore la désinfection des surfaces utiles et de l’aération des locaux », détaille Olivier Laizé.

Des tutos « maison » pour former les équipes

Toutefois, nombre de gérantes d’institut sont désireuses de former leurs équipes, sans pour autant disposer du budget suffisant pour suivre des webinaires ou des sessions en présentiel ou en e-learning. À partir de leur simple smartphone et avec l’aide d’applications spécifiques (Flimora, Boosted, etc.), elles peuvent facilement réaliser des vidéos ou tutoriels à diffuser sur leurs réseaux sociaux. « Préparez bien ce que vous avez à dire, puis répétez votre intervention face caméra, conseille Dominique Pierson, dirigeant de DP-Training, société de conseil en marketing de la beauté. En vue d’éviter le décrochage, instillez un teaser “Vous aurez toutes les réponses à la fin”. » Pour éviter de s’éparpiller, il est conseillé de faire une seule vidéo par sujet, de trois minutes au maximum, et de veiller particulièrement à la qualité du son, en évitant les bruits parasites.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les actualités les plus lues

ACCÈS À LA FORMATION : L’ALTERNANCE

ACCÈS À LA FORMATION : L’ALTERNANCE

L’employeur peut également utiliser l’alternance pour recruter et former les futurs talents. Le financement des dispositifs d’alternance – contrat de professionnalisation, contrat d’apprentissage... - se fait selon le niveau de prise en charge fixé par les branches...

lire plus
LA NEURO-ESTHÉTIQUE, UN NOUVEAU MÉTIER

LA NEURO-ESTHÉTIQUE, UN NOUVEAU MÉTIER

Passionnée par le développement personnel depuis toujours, Florence Ansar, fondatrice de Physiobell, lance une nouvelle formation de neuro-esthéticienne. Basé sur l’apport des neurosciences, ce coaching émotionnel a pour objectif de proposer de nouvelles prestations...

lire plus