FORMATION CONTINUE OU COMMENT MONTER EN COMPÉTENCES

j

Auteur : Anne-Sophie Gamelin

8/04/2021

Share

Se former tout au long de sa vie professionnelle ? Une évidence pour les professionnels souhaitant élargir leur champ de compétences, tant en termes de nouvelles pratiques dans l’exercice de leur métier que de pilotage de leur institut de beauté ou spa, s’ils sont à leur compte. Panorama des formations qui ont le vent en poupe.

A la différence de la formation initiale, qui concerne généralement un jeune public, la formation continue s’adresse à des personnes pleinement intégrées dans le marché de l’emploi ou possédant déjà une expérience professionnelle. L’objectif ? Consolider et développer ses savoirs ou acquérir de nouvelles compétences. Au regard des nombreux profils pouvant prétendre à la formation continue, les programmes sont le plus souvent aménagés de façon à s’adapter aux horaires de travail ou aux impératifs de chacun. En raison du contexte sanitaire, le e-learning occupe désormais une place de choix dans l’enseignement car il permet de limiter les interactions sociales. La tendance devrait s’installer durablement tant elle permet une grande flexibilité.

Côté soin & apparence

Même la plus experte des esthéticiennes ne peut aujourd’hui restée figée sur ses acquis. Le secteur de la beauté évolue et avec lui, les attentes d’une clientèle toujours plus informée, plus exigeante, qui découvre de nouvelles techniques via la presse féminine, internet ou les blogueuses. Pour satisfaire à cette demande, les professionnelles n’ont d’autres choix que de se perfectionner afin d’approfondir leurs connaissances dans une discipline, soit de s’initier à de nouvelles techniques.

Le catalogue des formations est vaste.  Voici quelques exemples :

  • Les nouvelles technologies : omniprésentes dans notre vie, elles le sont devenues aussi dans l’univers du soin esthétique. Qu’elles soient dispensées par des centres de formation spécialisés ou par des marques, les formations permettent de se spécialiser sur des créneaux porteurs comme l’anti-âge ou la minceur ;
  • Le facialisme : très en vogue, cette technique s’appuie sur une gestuelle manuelle précisément adaptée selon le type de peau et la morphologie de chaque visage ;
  • Le kobido : inspiré d’une technique de massage japonaise ancestrale, ce massage profond du visage travaille sur le chi, l’énergie vitale ;
  • Le massage (non thérapeutique) de la femme enceinte : un créneau encore peu exploité qui répond à une demande croissante des futures mamans ;
  • Le conseil en image : grâce à un certain nombre d’outils, il vise à magnifier en tenant compte de la morphologie, des atouts et des goûts de la personne ;
  • Les techniques autour du regard : extensions de cils, rehaussement, permanente, mascara semi-permanent sont autant de techniques permettant de développer de nouvelles prestations dans la beauté du regard. Les formations s’adressent à des novices souhaitant se lancer dans cette discipline mais aussi à des professionnelles déjà expérimentées voulant se perfectionner ;
  • Le drainage lymphatique esthétique : cette technique de massage doux a pour objectif de stimuler la circulation de la lymphe et de détoxifier l’organisme. Elle revient aujourd’hui sur le devant de la scène avec le succès que rencontre la méthode Renata França ;
  • La prothésie ongulaire : gel, résine, chablons, renforcement, nail art… les techniques sont variées. Là encore, les formations s’adressent à des novices souhaitant se lancer dans cette discipline mais aussi à des professionnelles déjà expérimentées voulant se perfectionner.

Côté wellness

Inscrit dans une tendance mondiale, le wellness est un terme très large, qui englobe une multitude de disciplines dédiées au bien-être physique et mental. Un rythme de vie trépidant, l’augmentation du stress, les contraintes d’un environnement de plus en plus connecté, poussent les individus à prendre davantage soin d’eux. Le secteur du spa s’est parfaitement adapté à cette quête d’expérience en proposant une multitude de soins et de massages, mais aussi de nouvelles techniques de bien-être. Un secteur porteur pour les personnes souhaitant se lancer dans la profession de masseur ou pour celles voulant se reconvertir dans l’univers du bien-être.

Exemples de formations :

  • Massages du monde : suédois, californien, indien, balinais, hawaïen, oriental, ayurvédique, aux pierres chaudes… Ces approches différentes du massage de bien-être à la gestuelle précise visent à procurer une détente corporelle et une relaxation profonde. Dans ce domaine, les formations sont nombreuses et très variées ;
  • Naturopathie : le naturopathe appréhende la personne dans sa globalité et dispense des conseils d’hygiène de vie pour améliorer la qualité de vie par des méthodes naturelles et des techniques de prévention et d’éducation. Bien qu’il existe un titre de conseiller naturopathe (niveau bac+2), le métier ne bénéficie pas à ce jour d’une reconnaissance officielle ;
  • Sophrologie: grâce à un ensemble de techniques uniquement verbales et non tactiles travaillant sur la respiration, la décontraction musculaire et la visualisation, le sophrologue agit à la fois sur le corps et le mental. Bien qu’il existe un titre de sophrologue inscrit au RNCP, le métier ne bénéficie pas à ce jour d’une reconnaissance officielle.
  • Aromathérapie: spécialiste des huiles essentielles, et de leur impact sur l’organisme, l’aromathérapeute conseille son client sur leur utilisation en fonction des maux qu’il souhaite traiter : stress, trouble digestif, maux de tête… Pour devenir aromathérapeute, aucun diplôme n’est requis. Cependant, le suivi d’une formation professionnelle est fortement conseillé afin d’acquérir les savoirs indispensables.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les actualités les plus lues

ACCÈS À LA FORMATION : L’ALTERNANCE

ACCÈS À LA FORMATION : L’ALTERNANCE

L’employeur peut également utiliser l’alternance pour recruter et former les futurs talents. Le financement des dispositifs d’alternance – contrat de professionnalisation, contrat d’apprentissage... - se fait selon le niveau de prise en charge fixé par les branches...

lire plus
LA NEURO-ESTHÉTIQUE, UN NOUVEAU MÉTIER

LA NEURO-ESTHÉTIQUE, UN NOUVEAU MÉTIER

Passionnée par le développement personnel depuis toujours, Florence Ansar, fondatrice de Physiobell, lance une nouvelle formation de neuro-esthéticienne. Basé sur l’apport des neurosciences, ce coaching émotionnel a pour objectif de proposer de nouvelles prestations...

lire plus