ACCÈS À LA FORMATION : L’ALTERNANCE

j

Auteur : Anne-Sophie Gamelin/Régine Ferrère

21/09/2021

Share

L’employeur peut également utiliser l’alternance pour recruter et former les futurs talents. Le financement des dispositifs d’alternance – contrat de professionnalisation, contrat d’apprentissage… – se fait selon le niveau de prise en charge fixé par les branches professionnelles.

La réforme de 2019 a introduit pour les contrats de professionnalisation et d’apprentissage des modifications facilitatrices :
– alignement du contrat d’apprentissage sur le contrat de professionnalisation ;
– élargissement de l’âge des bénéficiaires jusqu’à 29 ans révolus ;
– dématérialisation de la procédure de dépôt, qui se fait en ligne et qui est réalisée par le chef d’entreprise ;
– embauche d’apprentis tout au long de l’année sans contrainte du rythme scolaire ;
– suppression du passage préalable devant les prud’hommes  pour rompre un contrat d’apprentissage après la période d’essai.
Celle-ci est de 45 jours de présence en entreprise.

Prolongation de l’aide à l’apprentissage

Le Premier Ministre Jean Castex a annoncé lundi 15 mars 2021 la prolongation de l’aide à l’apprentissage jusqu’à fin 2021.Pour favoriser la signature des contrats d’alternance, les entreprises de toute taille peuvent compter sur une aide exceptionnelle lors de l’embauche d’un apprenti, qui devrait favoriser la réussite du Plan Apprentissage 2021.

Cette aide sera la première année de :
– 5 000 € pour un apprenti de moins de 18 ans
– 8 000 € pour un apprenti majeur, préparant un diplôme jusqu’au master (bac+5, niveau 7 du RNCP ).

Elle permettra aux entreprises de couvrir tout ou partie du salaire de leur apprenti la première année :
– 100 % du salaire de l’apprenti de moins de 21 ans,
– 80 % du salaire d’un apprenti de 21 à 25 ans révolus.

Cette aide unique à l’embauche est versée chaque année pendant toute la durée du contrat. Elle sera, sauf modifications ultérieures, de 2 000 € la 2e année, et de 1 200 € les 3e et 4e années.

Quelle rémunération en alternance ?

Moins de 21 ans :
Niveau inférieur au Bac pro : 55 % du SMIC
Niveau égal ou supérieur au Bac pro : 65 % du SMIC

21 ans à 25 ans révolus :
Niveau inférieur au Bac pro : 70 % du SMIC

Niveau égal ou supérieur au Bac pro : 80 % du SMIC

26 ans et plus :
Niveau inférieur au Bac pro : 100 % du SMIC ou 85 * du salaire minimum conventionnel de branche

Niveau égal ou supérieur au Bac pro : 100 % du SMIC ou 85 * du salaire minimum conventionnel de branche

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les actualités les plus lues

LA NEURO-ESTHÉTIQUE, UN NOUVEAU MÉTIER

LA NEURO-ESTHÉTIQUE, UN NOUVEAU MÉTIER

Passionnée par le développement personnel depuis toujours, Florence Ansar, fondatrice de Physiobell, lance une nouvelle formation de neuro-esthéticienne. Basé sur l’apport des neurosciences, ce coaching émotionnel a pour objectif de proposer de nouvelles prestations...

lire plus